Rencontres en Russie : succès garanti

Ne croyez pas les mauvaises langues sur les médias occidentaux et allez voyager en Russie par vous-même. Vous allez y découvrir des opportunités de rencontres comme vous n’aviez même pas imaginé. Les filles de l’Europe de l’est sont belles, mais ça tout le monde le sait.

Finalement ce n’est pas cela qui m’a surpris mais leur ouverture d’esprit et la manière dont elles me prennent au sérieux. Vous aurez compris que je suis assez écœuré des sites de rencontres en France sur lesquels les hommes se battent pour quelques femmes célibataires très peu motivées. En Russie, j’ai rencontré des femmes célibataires, belles, jolies, (pour ne pas dire plus) mais avec des véritables intentions de créer un couple et une famille.

Video You Tube : https://www.youtube.com/watch?v=9AG5fauGS4E

Novossibirsk en Sibérie, mais en été !

Je suis allé en Russie après une rupture amoureuse car j’avais un vrai besoin de revivre et de renaitre de mes cendres comme le Phénix. Je suis le gars qui cherche la difficulté et le dépaysement, alors j’ai mis les voiles sur la Sibérie, sa capitale Novossibirsk. Pour m’occuper, je prenais des cours de langue russe dans l’université technique de la ville, en compagnie d’étudiants chinois.

J’ai vraiment adoré mon expérience sibérienne en dépit de quelques erreurs de débutant et du manque de connaissance de la langue. D’un abord plutôt froid au départ, les russes vont rapidement délier leurs langues quand ils se sentiront en sécurité avec vous. Pour cela, rien de tel que le bania (le sauna russe) qui ressemble à un bain public avec les hommes sur un étage et les femmes sur l’autre étage. Évidemment, la bière et la vodka sont les incontournables de la fraternisation russe après une séance de bain. J’ai bien aimé la Baltika 7, bière russe assez forte.

rencontre russie

J’ai rencontré une femme russe

Par l’intermédiaire de Bruno, un français expatrié qui enseigne le français à l’Alliance française, j’ai été présenté à plusieurs de ses étudiantes. L’une d’entre elles, Anastasia, m’a fait un charme fou. J’ai craqué après une soirée que nous avons passé à l’Opéra (le ballet russe est une de mes passions).

Elle avait revêtu une robe à la fois classe et sexy, des talons hauts et noirs, son rouge à lèvres était comme une tentation, celle de croquer à pleine dents dans le fruit défendu. Je peux vous dire que les femmes russes sont bien plus que des belles femmes. C’est l’attitude d’Anastasia avec moi qui m’a fait réfléchir à quel point les hommes ne sont plus respectés en France. Ici en Russie j’ai retrouvé ma fierté et mon identité. Merci aux femmes de l’Est !